Pollution dans l’habitacle d’une voiture : attention danger

Pollution dans l’habitacle d’une voiture.

Vous pensez que votre santé n’est pas en danger au volant de votre voiture ? Pas d’air extérieur qui rentre, pas de mauvaises particules à respirer : vous vous sentez protégé. Et pourtant, la pollution dans l’habitacle d’une voiture est un fait réel trop souvent ignoré par les automobilistes. Kleen vous en dit plus.

 

Attention à la pollution dans l’habitacle de votre voiture 

Depuis quelques années, plusieurs études* soulignent la mauvaise qualité de l’air respiré au sein d’une voiture. Les conducteurs et passagers ne s’en rendent pas compte mais ils respirent deux types de polluants : des particules fines et des gaz irritants. Respirés régulièrement, ces polluants dans l’habitacle d’une voiture provoquent chez les personnes fragiles de l’asthme, pour les cas les moins graves. Ces polluants proviennent de l’extérieur et notamment des émissions des pots d’échappement, et si les voitures ne sont pas assez aérées, ils restent et s’accumulent dans l’habitacle.

De plus, outre ces polluants, les passagers d’une voiture respirent également de mauvaises substances chimiques issues des revêtements intérieurs. Ces substances se développent à la suite d’un mauvais entretien de l’habitacle et peuvent provoquer des allergies.

À lire aussi : Nettoyer l’habitacle de sa voiture : les astuces à tester

 

Kleen, L’application du lavage automobile.
Pour des lavages auto plus simples et moins chers !

 Téléchargez l'application pour AndroidTéléchargez l'application pour iPhone

Comment limiter la pollution dans l’habitacle ?

Réduire la pollution de l’air intérieur d’une voiture est possible en adoptant les bons gestes.

1) Aérer régulièrement

Le premier réflexe à adopter est le même que pour l’entretien d’une maison : aérer. Renouveler l’air est en effet un bon moyen de réduire la présence de polluants dans l’habitacle.

2) Changer le filtre d’habitacle tous les 15 000 km

Un filtre d’habitacle performant ne laisse pas passer les polluants extérieurs et le pollen à l’intérieur de la voiture. Il doit être remplacé régulièrement, soit par un filtre dit « classique » ou un filtre à charbon actif, connu pour apporter un plus grand confort aux occupants d’une auto car il permet également de filtrer les odeurs.

3) Nettoyer régulièrement l’intérieur de sa voiture

Pour éviter le développement de moisissures et ainsi réduire la présence de polluants biologiques au sein de l’habitacle, la seule action efficace de prévention est d’entretenir sa voiture. Tableau de bord, siège, tapis de sol, moquettes, vitres : rien ne doit être oublié.

 

Enfin, le dernier réflexe à avoir est d’activer la fonction « recyclage » lorsque l’on se trouve dans un bouchon ou dans un trafic routier dense. L’air extérieur et les polluants qui émanent des pots d’échappement ne peuvent ainsi plus rentrer dans la voiture.

 

Bonne route.

À bientôt sur Kleen !

Téléchargez l'application pour AndroidTéléchargez l'application pour iPhone

Vous avez aimé cet article ? Abonnez-vous pour recevoir notre newsletter !

 

* 2007 – Rapport de l’AIRPARIF : Mesures et caractérisation de l’air à l’intérieur de l’habitacle de

voitures https://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/autoplus_rapport.pdf

2013 – Enquête de l’ASEF Voitures toxiques : http://www.asef-asso.fr/notre-sante/mon-air-exterieur/notre-enquete-voitures-toxiques-2013/

 

Sources : http://www.leparisien.fr/environnement/pollution-mefiez-vous-de-l-odeur-de-neuf-de-votre-voiture-10-09-2013-3123717.php, https://www.lci.fr/france/attention-a-la-pollution-dans-les-voitures-2024682.html, https://www.franceinter.fr/societe/ne-respirez-plus-vous-etes-en-voiture, https://www.euromaster.fr/filtre-dhabitacle-une-barriere-contre-les-mauvaises-odeurs

Laisser un commentaire